Blog

Covid-19, la revanche de la communication interne

Prendre le clavier pour écrire cet article est si rare que je m’étonne moi-même au moment d’enregistrer son contenu. Et son titre accrocheur ne me met pas plus à l’aise.
Pourquoi alors s’entêter à délivrer un énième article sur les effets de la crise sanitaire sur nos organisations ?
J’en avais envie ! Cela me semble être une raison suffisante pour le faire !
A l’heure du déconfinement, il me semble sage de s’arrêter quelques minutes pour dresser un bilan, tout du moins pour tenter de tirer les bénéfices pour nos organisations de cette situation inédite.
Loin d’être exhaustif, mon article a pour seul objectif d’inviter le plus grand nombre à s’interroger sur la manière de repartir, en replaçant l’humain au centre du projet, avec le soutien de la communication interne.

(c) Unsplash

1/ Nous avons expérimenté le télétravail (sous sa forme la plus extrême)

En cette semaine de déconfinement, les collaborateurs reprennent progressivement le fil de leurs habitudes professionnelles (transport, collègues, imprimante couleur, plante verte…), même si nous sommes encore loin d’un retour à la vie « normale » de bureau.
Que retenir de ces deux mois ?

  • La crise que nous traversons aura permis d’accélérer la mise en œuvre du télétravail dans de nombreuses entités, lorsque cela était possible, et parfois même dans des organisations d’une taille importante. Réjouissons-nous en !
  • Ces deux mois inédits auront permis aux néophytes d’expérimenter le télétravail, lorsque cela était possible. « Expérimenter » est certainement un verbe inapproprié car la plupart du temps, nous l’avons subi, qui plus est dans des conditions extrêmes (deux mois de télétravail confiné). Un peu comme si nous avions accéléré un test scientifique en mettant le sujet dans une situation inédite pour le repousser dans ses retranchements, et, ainsi, en tirer des conclusions plus rapidement. Cette crise a donc accéléré les retours d’expérience du télétravail (positifs ou négatifs), autant pour l’entreprise et son organisation que pour le salarié. Réjouissons-nous en !
  • J’ai toujours pensé que le télétravail ne fonctionnait pas sans cet ingrédient essentiel : la confiance. Le salarié et l’employeur ont certainement compris qu’il était tout-à-fait possible de travailler, un ou deux jours à son domicile, sans compromettre la bonne marche du service. Ces deux mois nous ont fait prendre conscience que le pacte de confiance n’était en rien rompu (même si cette situation était exceptionnelle). Réjouissons-nous en !

2/ Nous avons (re)découvert que manager passait par l’humain

Parfois je suffoque à la lecture d’articles m’expliquant que manager des personnes à distance est simple avec l’outil X ou Y. Certaines formations pour apprendre à utiliser un outil de visioconférence ont parfois été rebaptisées « formation en management ».
La situation était exceptionnelle, je vous l’accorde. Le télétravail dans ces conditions était exceptionnel, personne ne me contredira. Il convient d’avoir l’humilité de dire que manager des Hommes est une mission complexe. Alors manager des collaborateurs à distance…
Avouons-le, les managers ont tenté, tant bien que mal, de maintenir la dynamique. La motivation des collaborateurs n’a pas toujours été au rendez-vous. En cette situation exceptionnelle et anxiogène, pouvions-nous espérer plus ? Je ne le crois pas.

La tentation est forte de faire des raccourcis, mais gardons notre sens de la nuance ! Et ne nous empressons pas de penser que le télétravail est l’avenir du travail, que tout est parfait, et que mettre en lumière ses limites est rétrograde.
Le management à distance nous a montré ses limites ! Et durant cette situation, aussi exceptionnelle soit-elle, la dynamique d’équipe a été perturbée. Créer un sentiment de cohésion dans ces conditions n’a donc pas dû être simple. L’humain a besoin d’humain et d’interactions humaines.
Le retour au bureau nécessitera d’injecter les conditions favorables à la communauté, permettant à chacun de se sentir utile dans le collectif, au bénéfice du projet du service et de l’entreprise.

3/ Le capital humain, la communication interne… Mince, c’est crucial !

Cette crise est arrivée, elle a bousculé nos organisations, nos pratiques, elle a créé parfois la panique. Le télétravail précipité s’est mis en place, le management à distance a souvent été une découverte. Des outils ont parfois été créés à la hâte pour maintenir le lien. Le capital humain a été placé au cœur des réflexions : nous craignions pour sa sécurité et sa santé, nous avons pu compter sur lui pour faire tourner nos usines… Des questions sont apparues : comment le gérer à distance ? Comment le motiver ? Le rassurer ? Lui donner des perspectives ?
Tout à coup, la communication interne, cette discipline méconnue, à mi-chemin entre la communication et les Ressources Humaines, s’est révélée au grand jour. Les organisations ont progressivement pris conscience, dans cette situation inédite, du bienfondé de celle-ci. Peu valorisée, rarement enseignée dans les formations RH (et je le déplore), la communication interne est alors devenue centrale pour créer ce lien si précieux entre les collaborateurs. Pour preuve, je n’ai jamais vu autant d’offres d’emploi à pourvoir en communication interne. Réjouissons-nous en !

Dans cette situation inédite, nous nous sommes tous interrogés sur la santé financière de notre entreprise, sur la pérennité de notre emploi, sur nos perspectives… Une newsletter, un journal, une réunion d’équipe, sont venus nous rassurer, savamment préparés par des professionnel(le)s de la discipline. Un proche m’a même avoué qu’il avait eu plus de réunions d’équipe (certes en visio) en deux mois qu’en un an en temps normal…
Nous pouvons unanimement dire que l’interaction sociale (humaine) nous a manqué : avec nos collègues, avec notre manager, avec notre patron… Comme si nous découvrions que nous étions dotés de cinq sens et que les activer dans la relation à l’autre, déclenchait en nous des émotions.
Loin de moi l’idée de m’enthousiasmer de cette situation, la détresse de certaines familles est insupportable à imaginer. Mais si nous devons retirer de ce contexte des éléments positifs pour nos entreprises et institutions, j’aimerais relever, je l’espère, cette prise de conscience de l’importance du capital humain. Retenons que lorsqu’il fallut faire tourner nos usines, hauts potentiels, cadres supérieurs, agents de maîtrise ou ouvriers… sans distinction, nous eûmes besoin de tout le monde, et le plus souvent de ceux que nous valorisons le moins.

Au moment de conclure cet article et de se projeter vers l’avenir, conservons la conviction que nous pouvons repartir différemment, re-bâtir différemment, améliorer certains aspects de nos organisations.
Je vous invite à replacer l’humain au cœur du système, à mieux comprendre ses attentes, à lui donner la parole, à l’écouter.
Je vous invite à créer des occasions d’avoir cet échange, à bâtir les outils de communication complémentaires à l’interaction humaine, à former vos managers au management et à la communication managériale, à réinterroger vos pratiques (organisation, process, partage du pouvoir…), à mettre de côté les égos qui ne favorisent pas les synergies dans les entreprises…
Plus que jamais, vos collaborateurs ont besoin de repères, d’être rassurés, d’une vision, d’un cap, de perspectives, et de sens dans cette période trouble. Bref, l’essence-même de la communication interne.

Co-construisez votre organisation de demain avec vos collaborateurs, vous avez su compter sur eux durant cette période !
Si nous parvenons à repartir ainsi, alors je me dis que cette crise nous aura fait grandir.
Réjouissons-nous en !

Yoann GREFFIER

Ce sujet vous a intéressé, vous souhaitez prolonger l’échange ?
ygreffier@exergue-conseil.fr
06 31 86 28 38

Vous accompagner

Besoin d’un communicant à temps partagé ?
Besoin d’un accompagnement ? D’une prise de
recul ? D’un regard extérieur ? D’un renfort
externe à votre équipe pour challenger, créer,
développer, animer vos outils ?

Vous reconnaissez-vous dans ces situations ?

Contactez-nous
Suivez notre actualité
inscrivez-vous à notre newsletter
En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos articles et propositions commerciales. Pour plus de détails, et notamment les modalités d’exercice des droits, veuillez consulter la page "Protection des données personnelles" du site. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse bonjour@exergue-conseil.fr
Immeuble Orchis / 91, route Nationale 35650 LE RHEU
ante. nunc mattis sem, fringilla quis vel,