Blog

Transformation de son entreprise, pourquoi prendre en compte l’humain ?

De retour de l’Inbound Marketing France 2019, organisé par l’agence Winbound aujourd’hui à Rennes, j’ai eu la chance d’assister à une conférence d’Ilham Guggenheim, managing partner chez Akka digital solution. J’en reviens galvanisé.
Dans sa conférence intitulée « Transformer ou réinventer les organisations à l’ère digitale », elle nous livre les ingrédients de réussite d’un projet de transformation de l’entreprise. En quelques mots, je vous en délivre les principales conclusions, complétées par mes intimes convictions.
A l’heure de la 4è révolution, celle du digitale, « ce n’est pas la technique qui va rendre nos entreprises transformées. C’est une transformation sociétale portée par le numérique » précise-t-elle. Oui la technique a sa place dans la réflexion. Oui la DSI doit être intégrée dans le projet de transformation de l’entreprise. Mais seule, la technique ne garantit pas le succès de ce type de projet.
Comme nous le rappelle brillamment Ilham Guggenheim, la durée de vie d’une compétence technique est aujourd’hui de 2,5 ans. Elle était de 20 ans en 1970.
Tout va plus vite ! Fort de ce constat, il est difficile de garantir le succès d’un projet de transformation basé sur la technique.
Dans un monde en pleine évolution, où les mutations s’opèrent à un rythme beaucoup plus important que lors de la 3è révolution industrielle (1969), l’entreprise ne peut pas fonder sa transformation uniquement sur la technique. Ilham Guggenheim le souligne : « Les entreprises qui réussiront seront celles qui apprendront et qui feront apprendre leurs collaborateurs ».
Je la rejoins sur le facteur de succès : le levier incontournable de réussite d’un projet de transformation d’une entreprise est culturel. Si la culture d’entreprise n’évolue pas, l’entreprise ne peut pas se transformer ! La culture d’entreprise est donc le socle de la transformation. La DRH et la communication interne ont donc un rôle crucial à jouer pour mener à bien un projet de transformation de l’entreprise. Elles doivent ainsi faire évoluer les organisations, souvent très rigides et cloisonnées, favoriser les synergies et la transversalité. Elles doivent acculturer les collaborateurs et le top management aux outils digitaux et aux nouvelles pratiques, impulser l’innovation managériale et encourager les réflexions collectives (le manager n’a pas la prétention de détenir tout le savoir). Elles ont un rôle à jouer pour décomplexer les collaborateurs par rapport au droit à l’erreur, assouplir certains process qui sont en contradiction avec l’agilité et la réactivité attendues par nos sociétés (à titre personnel nous ne supportons plus d’attendre, donc sur le plan professionnel…). Enfin, elles contribuent à faire évoluer progressivement la culture d’entreprise.
Bref, vous l’aurez compris, et je le répète inlassablement lors de mes interventions, l’élément central est l’humain. Un projet de transformation de l’entreprise qui ne prend pas en considération le facteur humain ne peut pas rencontrer rencontrer le succès.
La transformation de l’entreprise passera par l’humain, « par l’intelligence collective » conclut Ilham Guggenheim.

Yoann GREFFIER

Vous accompagner

Besoin d’un communicant à temps partagé ?
Besoin d’un accompagnement ? D’une prise de
recul ? D’un regard extérieur ? D’un renfort
externe à votre équipe pour challenger, créer,
développer, animer vos outils ?

Vous reconnaissez-vous dans ces situations ?

Contactez-nous
Suivez notre actualité
inscrivez-vous à notre newsletter
En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos articles et propositions commerciales. Pour plus de détails, et notamment les modalités d’exercice des droits, veuillez consulter la page "Protection des données personnelles" du site. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse bonjour@exergue-conseil.fr
Immeuble Orchis / 91, route Nationale 35650 LE RHEU
quis commodo venenatis diam odio elit. Curabitur pulvinar justo