Blog

Un café avec Isabelle Barros

Isabelle Barros est une communicante interne convaincue et passionnée. Auteure d’un mémoire sur la discipline et fondatrice de l’OBSCI, elle nous explique sa passion et les enseignements tirés de ses différentes expériences. Témoignage.

Bonjour Isabelle, je vous remercie d’échanger avec nous sur le sujet de la communication interne qui nous lie. Peut-être pouvez-vous commencer par vous présenter succinctement ?

Bonjour, et tout d’abord merci à vous pour cet échange.  Je m’appelle Isabelle, je suis aujourd’hui Responsable communication interne au sein de l’Etablissement public de santé de Ville-Evrard, dans le 93 (établissement spécialisé en santé mentale). J’ai débuté mon parcours professionnel très tôt puisque j’ai réalisé l’ensemble de mes études supérieures en alternance, en finances et comptabilité.

Mais mes expériences professionnelles en la matière m’ont fait reconsidérer mon orientation. J’ai donc décidé de poursuivre mes études dans la communication, avec la volonté de me spécialiser dans la communication interne. Parcours que j’ai par ailleurs enrichi en reprenant des études au CELSA en 2016, dans le cadre d’un Congé Individuel de Formation (CIF).

Vous avez achevé votre mémoire en mai 2020 dans le cadre de votre reprise d’étude au CELSA : « La dimension sociale de la fonction communication interne à l’épreuve de la pratique ». Pouvez-vous nous en parler ?

J’ai repris ce mémoire en 2019, donc 3 ans après ma formation. Ayant fait le choix à cette période d’une coupure professionnelle, j’ai envisagé ce mémoire comme un vrai projet professionnel.  J’ai grandement apprécié la partie recherche de ce travail universitaire, recherches que j’ai axées principalement sur l’écoute et la compréhension du corps social et la place que cela occupe dans un poste en communication interne. Mon analyse a porté en partie sur 80 offres d’emploi de postes de responsable communication interne : quelles missions et tâches définies ? Quelles compétences recherchées ? Pour ce travail de mémoire, je me suis également beaucoup nourrie de la littérature sur la communication interne, de ma veille active sur la discipline, mais aussi de nombreux entretiens terrain que j’ai pu mener par ailleurs. La communication interne est une notion très complexe, surtout appliquée à une fonction. Elle a, à mon sens, une réelle dimension sociale et ne se limite pas « simplement » à des outils et de l’information, même si cela reste bien entendu important. L’écoute et la compréhension du corps social, l’échange, sont des points fondamentaux de la fonction, (inscrits d’ailleurs dans le référentiel métier de l’AFCI*) et je voulais voir si cette dimension sociale était autant présente dans la pratique de la fonction, qu’elle ne l’est dans la théorie.

* AFCI : Association Française de Communication Interne

Qu’avez-vous conclu de ce travail de recherche et quels enseignements tirez-vous ?

J’ai fait le constat que la place accordée à l’écoute et au dialogue dans le métier de communicant interne est finalement peu développée. Dans mon mémoire, j’ai tenté de comprendre les raisons de cet écart entre la théorie qui souligne l’importance de l’écoute, et la réalité du terrain.

L’une des hypothèses posées notamment est le manque de temps des professionnel(le)s de la communication interne pour gérer à la fois la dimension sociale et « opérationnelle » de la fonction. Dans de nombreuses organisations, la discipline est souvent portée par peu de personnes, et de fait on ne peut pas tout faire. Par exemple, aujourd’hui, je suis responsable de la communication interne pour un hôpital multi-sites qui comptent 2 500 collaborateurs, avec une grande diversité de métiers, et je suis seule sur cette fonction. Certaines organisations n’ont parfois même pas de poste dédié à la communication interne.

Et chaque communicant interne voit différemment sa fonction. Dans le cadre de mon mémoire, sur 36 professionnels questionnés par exemple, la moitié seulement considérait que l’écoute et la compréhension du corps social faisait partie de leur fonction.

Je tire de l’ensemble de mes recherches et analyses, deux convictions fortes. Premièrement, il faudrait développer une formation initiale dédiée spécifiquement à la communication interne, ce qui permettrait notamment aux futurs communicants internes d’être sensibilisés à l’ensemble des dimensions de la fonction. Et deuxièmement, la nécessite de créer dans les organisations une direction de la communication interne à part entière, avec les moyens qu’elle mérite, et qui pourrait englober notamment un observatoire social avec un pôle « études », un pôle éditorial, un pôle managérial, un pôle outils, un pôle événementiel, un pôle ingénierie des espaces de discussion…

Vous êtes la fondatrice de l’OBSCI, l’Observateur de la Communication Interne, média 100% dédié à la communication interne, d’où vient ce projet ?

J’ai lancé l’OBSCI le 30 juin 2020, c’est un site dédié à la communication interne avec quelques articles mais surtout des podcasts qui traitent de sujets de communication interne de façon très pragmatique.

Je venais de soutenir mon mémoire et ayant notamment adoré l’aspect recherche de ce travail, j’avais envie de poursuivre mes questionnements et investigations sur ce sujet. C’était aussi une façon pour moi, à ce moment-là (en congé parental longue durée), de rester en lien avec des problématiques « métier » très concrètes. C’est clairement un très bon moyen pour nourrir sa propre pratique professionnelle. Et puis c’est une initiative de plus pour valoriser la communication interne.

Pour terminer cet échange, quels sont vos projets futurs ?

J’ai la chance aujourd’hui d’occuper un poste extrêmement intéressant en tant que communicante interne, dans un environnement complexe, et donc passionnant, avec de beaux projets. J’ai surtout le luxe d’avoir une directrice générale qui mesure l’importance de la communication interne et qui me laisse prendre toutes les initiatives à ce propos. Mes projets sont simples : continuer à m’épanouir dans mon travail tout en continuant à alimenter l’OBSCI, en parallèle. Malgré la charge que cela représente, ces podcasts sont un véritable enrichissement. Grâce à ce projet de l’OBSCI, j’ai fait de très belles rencontres professionnelles qui n’ont pas fini de m’accompagner.

Merci Isabelle.

Pour découvrir l’OBSCI :

www.obs-ci.fr

Vous accompagner

Vous souhaitez améliorer votre communication interne et RH ? Vous souhaitez la professionnaliser pour faire face à de nouveaux enjeux ? Un renfort vous serait utile ?

Echangeons en toute simplicité
09 52 89 49 65

Contactez-nous
Suivez notre actualité
inscrivez-vous à notre newsletter
En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir nos articles et propositions commerciales. Pour plus de détails, et notamment les modalités d’exercice des droits, veuillez consulter la page "Protection des données personnelles" du site. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse bonjour@exergue-conseil.fr
Immeuble Orchis / 91, route Nationale 35650 LE RHEU
leo risus. quis, libero fringilla Praesent ut commodo consectetur ante. Aenean