Blog

Un café avec Jean-Ange Lallican

Fort de 40 ans d’expérience dans le développement des organisations et du management en entreprise, qui lui ont permis d’observer et de comprendre l’importance des différentes dimensions relationnelles de l’individu, Jean-Ange Lallican prône aujourd’hui la bienveillance dans les organisations.

Bonjour Jean-Ange, ravie de pouvoir échanger avec vous au sujet de la bienveillance. Pouvez-vous nous expliquer cette notion ?

Depuis de très nombreuses années, et plus particulièrement depuis 2006 (rapport Nasse et Légeron), j’ai pu constater que les environnements dans nos entreprises ne sont pas ou plus assez bienveillants. Je suis convaincu que la bienveillance donne du sens à la vie, permet de retrouver le bon rythme au travail, augmente les capacités de création et d’imagination.

Pression et autoritarisme génèrent au mieux du stress et de la peur, au pire des conflits aussi violents qu’ils peuvent rester larvés pendant des années et dégrader les relations au travail. Notre approche de la relation à l’autre, du fonctionnement humain et donc de la bienveillance, peut faire progresser les liens entre les personnes et le bon fonctionnement de nos entreprises. La bienveillance est aujourd’hui souvent reliée à la question du « bien-être », qu’il soit émotionnel, psychologique ou physique.

Question un peu provocante, la bienveillance n’est-elle pas un vœu pieu, une forme d’idéalisme ?

Plutôt que de condamner trop vite les démarches bienveillantes, en traitant négativement les porteurs de celles-ci de « bisounours », il serait intéressant de mesurer ce qu’elles ou ils apportent à la transformation de nos environnements. Je reconnais que certaines intentions conduites en entreprise ces dernières années, comme l’installation de babyfoot et autres démarches « placébo », n’ont pas apporter de la crédibilité à la bienveillance en entreprise. Pour autant, lorsque nous parvenons à insuffler davantage de bienveillance en entreprise, se répercute un climat de mieux-être au travail, vecteur de résultats individuel et collectif. Notre société et nos entreprises ont besoin de transformations plus humanisantes. Et cela commence par une ré-interrogation de nos pratiques, car certaines d’entre elles sont néfastes : manque de considération de l’autre, voire mépris de l’autre.

Les êtres humains ont besoin de confiance, nourrie par le sens, le sens que chacun met à bien faire, à faire mieux pour le collectif.

Aujourd’hui, quelle place occupe la bienveillance dans le monde du travail ?

La bienveillance joue un rôle très important dont nous ne mesurons pas encore totalement l’impact. Je suis assez stupéfait de constater qu’aujourd’hui encore, il persiste des éléments conflictuels et des problèmes relationnels dans le monde du travail. Nos démarches sociales fonctionneront mieux lorsqu’on laissera plus d’autonomie aux collaborateurs, lorsqu’on sera plus attentifs aux uns et aux autres.

Ce ne sera pas facile pour tout le monde, aussi il nous faudra réapprendre à se faire confiance. De fait, les dirigeants et les managers devront développer leur délégation, en accordant plus de confiance, plus de bienveillance. Le lien de subordination n’est pas remis en cause, seule la façon de travailler est revue, accordant plus d’agilité au salarié dans un contexte collectif déterminé et approuvé par tous.

Quel conseil très concret donneriez-vous à nos lecteurs qui souhaitent inclure plus de bienveillance au sein de leur organisation ?

Parfois il suffit de peu de choses, il faut déjà apprendre à écouter les gens. Pour inclure de la bienveillance dans vos structures, j’aime dire qu’il faut envisager un nouveau PACTE managérial. Cela signifie de travailler sur les Postures (notre volonté d’être pour les autres), les Attitudes (notre manière d’être qui manifeste certains sentiments), les Comportements (notre façon d’agir ou de réagir) à adopter pour bien Travailler dans l’Entreprise. Cette méthode que nous avons imaginée émet 12 pistes concrètes d’amélioration des relations. Le but n’est pas de tout révolutionner, la bienveillance est une notion à prendre avec justesse. Il faut retrouver la confiance qui passe par le sens. Et cela peut passer par exemple par des expressions encourageantes, un positionnement positif, une vraie volonté de responsabiliser les collaborateurs ou encore en adoptant une écoute attentive. Via ce PACTE, on met en valeur les personnes et on leur donne envie d’entreprendre.

La communication interne joue un rôle dans le bien-être et la qualité de vie au travail des collaborateurs, des notions qui rejoignent celles que vous donnez de la bienveillance. Selon vous, la communication interne peut-elle également être actrice de la bienveillance en entreprise ?

Bien entendu, en mettant en exergue les expérimentations externes et internes à l’entreprise. Donner envie, donner du sens, c’est à la communication interne de l’entreprise de relayer des messages positifs, authentiques et sincères. C’est l’occasion pour un Codir d’entreprise de se saisir de certains messages et de mettre en place des expérimentations, de valoriser des équipiers qui ont mérité etc. La bienveillance est bénéfique si les collaborateurs trouvent du sens au quotidien dans leur travail, et sur ce point la communication interne a un rôle important à jouer.

Vous avez fondé les conférences OhHappyWays et le premier colloque en France sur la bienveillance, OhHappyBreizh à Rennes, pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Animé par la volonté de restaurer la confiance entre nous, de booster l’envie et d’oser entreprendre de nouvelles approches individuelles et collectives, j’ai créé ce colloque dédié à la bienveillance. La première édition s’est déroulée le 19 novembre 2019, sur 6 scènes et avec près de 24 intervenants réunis au couvent des Jacobins à Rennes. Un vrai bonheur qui nous a conduit à réitérer pour une seconde édition, initialement prévue fin 2020, puis reporté au 12 mars 2021 et enfin au 17 septembre 2021. Nous avons conservé la date du 12 mars pour inviter nos fidèles à participer à un webinaire gratuit en quatre temps, avant le grand rendez-vous du 17 septembre.

Merci Jean-Ange

Plus d’info sur OhHappyBreizh : www.ohhappybreizh.fr

Vous accompagner

Vous souhaitez améliorer votre communication interne et RH ? Vous souhaitez la professionnaliser pour faire face à de nouveaux enjeux ? Un renfort vous serait utile ?

Echangeons en toute simplicité
09 52 89 49 65

Contactez-nous
Suivez notre actualité
inscrivez-vous à notre newsletter
En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir nos articles et propositions commerciales. Pour plus de détails, et notamment les modalités d’exercice des droits, veuillez consulter la page "Protection des données personnelles" du site. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse bonjour@exergue-conseil.fr
Immeuble Orchis / 91, route Nationale 35650 LE RHEU
Praesent ut ut accumsan leo. id dolor